Avez-vous remarqué que bien des gens semblent avoir de plus en plus de difficulté à se concentrer. Il existe plusieurs raisons à cela, mais dans la société d’aujourd’hui qui vit à l’ère numérique, l’une des principales causes est certainement le multitâche.

Le multitâche moderne, ou « multitasking », est une tendance relativement récente liée à l’usage simultané ou rapproché de divers appareils électroniques. Elle consiste à passer d’une tâche à l’autre, puis à revenir à la première et ainsi de suite. Le tout a pour objectif de limiter les temps morts et d’augmenter sa productivité. En réalité, cette pratique fait perdre en efficacité et abîme le cerveau. Ainsi, comme en témoignent certaines études, faire plusieurs choses à la fois, comme regarder la télévision tout en envoyant un message texte, diminue les fonctions cognitives. Des sceptiques pourraient avancer que l’être humain s’adonne au multitâche depuis toujours, dans le cadre de ses activités quotidiennes. On peut penser, par exemple, aux tâches domestiques où l’on peut devenir expert dans l’art de passer rapidement et en rotation répétée, de la casserole où mijote un plat à la planche à repasser en passant par la nouvelle brassée à démarrer tout en répondant au téléphone qui vient de sonner. Ce type de multitâche est lui aussi néfaste quoique possiblement moins préjudiciable du fait qu’il se déroule dans un contexte 3-D, lorsqu’on le compare à l’univers 2-D du multitâche numérique, car le cerveau est naturellement conçu pour traiter des intrants en trois dimensions.

« … cette pratique [le multitâche] fait perdre en efficacité et abîme le cerveau. »

            Une étude réalisée au Royaume-Uni sur 75 hommes et femmes en bonne santé a cherché à établir les effets sur le cerveau de l’utilisation simultanée de plusieurs médias. Chez les participants qui effectuaient de multiples tâches en même temps sur une base quotidienne, les résultats des scans de leur cerveau montraient une diminution de matière grise. Ainsi, il semblerait que le fait d’utiliser plusieurs médias en même temps ait un réel impact négatif sur les fonctions cognitives et le bien-être social émotionnel. En effet, selon les chercheurs, la baisse de production de matière grise dans une partie du cerveau, soit le cortex cingulaire antérieur, pourrait non seulement altérer la mémoire, mais aussi être un facteur de stress et d’anxiété, voire parfois de dépression. Bien pire, le multitâche favoriserait chez les enfants le développement de comportements à tendance autistique, en plus d’entraîner des difficultés d’apprentissage.

À titre comparatif, une enquête menée par l’Université de Londres, auprès de 1100 salariés britanniques s’adonnant au multitâche électronique, a établi que le quotient intellectuel de ces derniers diminuerait de manière plus significative que celui de fumeurs de cannabis ou d’adeptes des nuits blanches.

Il est vrai que notre cerveau possède un système de mémoire appelé « mémoire de travail », qui lui permet de stocker des informations pendant une courte période tout en manipulant simultanément d’autres informations, et donc, de réaliser plusieurs tâches à la fois. Cependant, il a été démontré que le cerveau n’est pas en mesure de gérer efficacement plusieurs choses à la fois de manière continuelle. Dans les faits, il ne fait que passer rapidement d’une tâche à l’autre avec plus ou moins de succès. Effectuer plusieurs tâches en même temps exige de nos méninges un plus grand effort que de traiter les différentes tâches au quotidien les unes après les autres.

Rester productif et efficace sans faire du multitâche

« Ne laissez pas votre cellulaire à proximité de votre ordinateur si vous souhaitez, pour une période de temps donnée, travailler avec concentration sans interruption. »

Il peut sembler difficile, voire impossible, d’éviter d’effectuer du multitâche dans notre société moderne qui mise sur un rythme de vie accéléré, hautement productif, constamment performant et où la capacité à mener de front plusieurs activités en même temps est très valorisée. Voici tout de même quelques conseils pour réduire au minimum cette habitude nuisible pour la santé de notre cerveau :

Faites des choix. Lorsque vous travaillez, réfrénez-vous de vérifier vos courriels, vos messages ou vos notifications toutes les cinq minutes. Chaque fois que vous le faites, votre cerveau se réinitialise et vous perdez votre concentration.

Gardez les appareils électroniques éloignés les uns des autres. Par exemple, ne laissez pas votre cellulaire à proximité de votre ordinateur si vous souhaitez, pour une période de temps donnée, travailler avec concentration sans interruption.

Ne vous laissez pas distraire. Évitez d’interrompre une tâche pour en commencer une autre. Achevez celle-ci avant de passer à une autre activité.

Planifiez votre journée. Au matin ou la veille, dressez une liste des activités que vous souhaitez accomplir au cours de la journée. Commencez par les tâches les plus lourdes pour terminer la journée avec celles qui sont plus simples, rapides et agréables.

Aménagez adéquatement votre espace de travail. Faites en sorte que votre espace de travail soit systématiquement propre et agréable, ce qui contribuera à limiter les distractions visuelles qui font perdre la concentration.

Séparez la vie privée et le boulot. Gardez vos prises de rendez-vous pour la pause du midi ou après les heures de bureau. Rappelez vos amis dans le bus ou le métro après le travail ou lors d’une plage horaire réservée à cet effet.

Restez concentré lors d’une conversation. Évitez de vous interrompre ou d’interrompre votre interlocuteur pour faire autre chose ou parler à quelqu’un d’autre. Cela vous évitera d’avoir à lui dire : « Oh, excuse-moi. Qu’est-ce que tu disais? »

Sources consultées :

rogerlannoy.com/au-quotidien/les-dangers-du-multitache-et-comment-sen-prevenir/; lemag.therapeutes.com/multitaches-et-sante/;  spotpink.com/2014/05/23/dangereux-multitache/